Irak : l'État islamique chassé de Ramadi par l'armée irakienne

L'armée irakienne a repris Ramadi, avec l'appui des raids aériens menés de la coalition internationale.

Un ton martial à la télévision irakienne pour annoncer la reprise de Ramadi par les forces gouvernementales. Hier, dimanche 27 décembre, les derniers jihadistes du groupe État islamique avaient déjà quitté un complexe administratif considéré comme stratégique.

La première grande victoire

L'armée irakienne contrôle désormais la totalité de Ramadi, une ville vidée de ses habitants et en partie détruite par les violents combats de ces derniers jours. Ils auraient fait près de 50 morts dans les rangs des jihadistes. Les soldats irakiens ont du reprendre Ramadi rue par rue, maison par maison et neutraliser les engins explosifs laissés derrière eux par les terroristes. La ville était occupée depuis le mois de mai dernier par le groupe État islamique. Pour l'armée irakienne, la reconquête de Ramadi représente la première grande victoire sur Daech après sa déroute de l'an dernier. Mais les jihadistes contrôlent encore une partie du pays, dont la grande ville de Mossoul au nord, considérée comme leur capitale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat irakien, le 27 décembre 2015 à Ramadi (Irak).
Un soldat irakien, le 27 décembre 2015 à Ramadi (Irak). (AHMAD AL-RUBAYE / AFP)