Crash du Mont Sainte-Odile : une cérémonie organisée pour les trente ans de l’une des pires catastrophes aériennes

Publié Mis à jour
Crash du Mont Sainte-Odile : une cérémonie organisée pour les trente ans de l’une des pires catastrophes aériennes
France 3
Article rédigé par
France 3 Alsace, O. Barthélémy, A. Rapp, C. Singer - France 3
France Télévisions

Cela remonte à trente ans déjà. Le crash de l’Airbus A320 au Mont Sainte-Odile en Alsace avait fait 87 morts et neuf rescapés. Il s’agit de l’une des pires catastrophes aériennes en France.  

En face du Mont Sainte-Odile (Alsace), sur les flancs enneigés de la Bloss, l’Airbus A320 s’écrase en plein forêt le 20 janvier 1992 à 18h30. Trente ans après jour pour jour, Jean-Pierre Stucki refait le chemin. Journaliste à l’époque, lui et son collègue sont les premiers à arriver sur les lieux avec trois autres riverains. "On sentait très fort l’odeur de brûlé, de kérosène", se rappelle-t-il. Les survivants étaient rassemblés autour d’un feu, avec "la carlingue de l’appareil qu’on entrevoyait derrière", décrit l’ancien journaliste.  

Lenteur judiciaire

Avec 90 passagers à bord et six membres d’équipage, l’avion est tombé depuis plus de quatre heures, sans qu’aucun secours ne soit encore arrivé, alors que nous sommes aux portes de Strasbourg (Bas-Rhin). Une désorganisation des secours, sur laquelle la justice n’a jamais entamé de poursuites. Une lenteur judiciaire aussi, après treize ans d’instruction, deux procès et six prévenus totalement relaxés. Le crash du Mont Sainte-Odile représente une vie pour l’ancien président de l’association des victimes, Alvaro Rendon. Une cérémonie aura lieu dimanche en fin de matinée sur les lieux de la catastrophe, pour les trente ans du drame.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.