VIDEO. Vengeance politique à Corbeil-Essonnes ?

 Bernard Cazeneuve et Najat Vallaud-Belkacem se sont rendus à Corbeil-Essonnes. La piste du règlement de comptes politique est envisagée.

France 3

Tôt mardi 21 octobre, Bernard Cazeneuve et Najat Vallaud-Belkacem ont pu observer l’ampleur des dégâts causés dans une école de Corbeil-Essonnes. "Je constate que dans cette ville, il y a un climat qui a été qualifié de climat mafieux par le Premier ministre, et à juste titre. Cela doit cesser et les enquêtes qui sont en cours doivent aller à leur terme", a affirmé Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur.

Une autre école et une médiathèque avaient déjà été attaquées de la même façon. "Comment accueillir dans de bonnes conditions nos élèves à la rentrée ? On fait confiance à la municipalité pour essayer de trouver une solution", a déclaré Brigitte Roth, la directrice de l’école.

Vengeance politique ?

Certains analysent ces évènements comme un règlement de comptes lié aux achats de votes par Serge Dassault entre 1995 et 2008. "Je fais confiance à la justice de mon pays", s’est défendu Daniel Bechter, le maire UMP de Corbeil-Essonnes proche de l’avionneur. Aucune interpellation n’a encore été effectuée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 19 septembre 2014, lors d\'une cérémonie pour les victimes du terrorisme à l\'Hôtel des Invalides, à Paris.
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 19 septembre 2014, lors d'une cérémonie pour les victimes du terrorisme à l'Hôtel des Invalides, à Paris. (CITIZENSIDE/YANN KORBI / CITIZENSIDE.COM)