VIDEO. Tunisie : les femmes veulent conserver leurs droits

Alors que la Tunisie tient ses élections législatives dimanche 26 octobre, les Tunisiennes restent vigilantes. Le mouvement Ennahda, qui avait voulu revenir sur leurs droits, est l'un des grands favoris du scrutin.

France 3

Les Tunisiens sont appelés aux urnes, dimanche 26 octobre, pour les élections législatives. Un scrutin crucial pour les Tunisiennes qui tiennent à leur liberté. Une équipe de France 3 a rencontré deux femmes, chefs d'entreprises, à Tunis. Elles reviennent sur les droits des femmes dans leur pays.

Les Tunisiennes jouissent d'un statut unique dans le monde arabe. Pourtant, dans les faits, elles sont souvent cantonnées au second rôle. Surtout depuis la Révolution et l'arrivée des islamistes au pouvoir, témoigne Hela Chadi qui tient une société de linge haut de gamme. Depuis la révolution arabe, le tourisme a plongé, provoquant une baisse de son activité. Pire, "en 2013 et surtout après le 1er et le 2e gouvernement à connotation islamique, ça nous a complètement saqués. Même moralement on était détruits. C'était une catastrophe".

"Les projets restent des petits projets"

Même constat du côté de Raoudha Ben Saber, à la tête d'une entreprise d'emballages plastiques : "Les femmes généralement n'ont pas de biens à hypothéquer auprès des banques. Et les banques ne vous donnent pas de prêts sans que vous ayez cette garantie réelle. C'est pour ça que les projets restent des petits projets".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des députés du parti Ennahda à l\'Assemblée tunisienne, où le parti est majoritaire, le 20 décembre 2012 à Tunis (Tunisie).
Des députés du parti Ennahda à l'Assemblée tunisienne, où le parti est majoritaire, le 20 décembre 2012 à Tunis (Tunisie). (FETHI BELAID / AFP)