Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Maladies vasculaires : première cause de mortalité féminine

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

En France, une femme sur trois meurt d’une maladie cardio-vasculaire. La prévention est un véritable enjeu.

Infarctus, anévrisme et AVC font 147 000 victimes chaque année et plus de la moitié sont des femmes. "Elles ont des symptômes très particuliers", déclare le professeur Claire Mounier-Vehier cardiologue au CHRU de Lille, pour qui la  prévention est devenue un combat.

"Les grandes oubliées des maladies cardio-vasculaires"

Les femmes sont bel et bien oubliées. Et pour cause, l’illusion d’être protégées par leurs œstrogènes leur fait minimiser les risques. Le professeur  Claire Mounier-Vehier explique : "Lorsque les femmes sont exposées à une mauvaise hygiène de vie comme la sédentarité, le stress, la première cigarette précoce, la malbouffe, les effets protecteurs sont amoindris".

Sa patiente, Nicole Maréchal a pris conscience des dangers et a suivi le programme "cœur artères et femme" qui a changé son mode de vie : "Je mange moins salé, je fais du sport et j’essaye de diminuer mes rations alimentaires".

Les jeunes ne sont pas exclues du danger, depuis 15 ans, le nombre de cas chez les moins de 50 ans a triplé. Le mesure devrait être applicale dès le 1er janvier prochain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.