VIDEO. Des sans-papiers portent plainte pour "traite illégale d'êtres humains"

Des travailleurs sans-papiers mènent aujourd'hui un combat pour faire reconnaître leurs droits et obtenir des papiers.

France 3

Ils réclament justice. Dans le quartier Château d'eau, du 10e arrondissement de Paris, des dizaines de coiffeurs africains ont porté plainte pour traite illégale d'êtres humains. Depuis quatre mois, soutenus par la CGT, ils occupent leur salon, fermé pour liquidation. Leur message est clair : ils souhaitent obtenir des papiers et dénoncer l'exploitation dont ils ont été victimes avant la fermeture du commerce.

Ici ils travaillaient "de 9 heures à 23 heures, souvent minuit, pour un salaire de 200, 300 ou 400 euros" raconte Massandie, d'origine ivoirienne, face à la caméra de France 2.

1500 travailleurs illégaux dans ce quartier

La plupart d'entre eux n'ont jamais été déclarés. "C'est comme si on n’existait pas" déplore Aminata, Guinéenne.

Dans ce quartier, ils seraient 1500 à travailler sans être déclarés. Une situation connue du maire du 10e arrondissement, Rémi Féraud. L'élu évoque "un système d'exploitation"  qui semblerait "en grande partie organisé".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des coiffeurs africains portent plainte pour exploitation.
Des coiffeurs africains portent plainte pour exploitation. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)