Énergie : des piscines contraintes de fermer provisoirement

Publié Mis à jour
Énergie : des piscines contraintes de fermer provisoirement
France 3
Article rédigé par
A. Darrigrand, E. Tymen, J. Russeil - France 3
France Télévisions

Les communes subissent elles aussi les répercussions de l'inflation. À Cerizay, dans les Deux-Sèvres, deux piscines seront fermées cet été parce qu'elles ne peuvent plus payer leurs factures d'électricité qui ont plus que doublé.

C'est un cours d'aquagym qui suffit à peine à calmer les esprits. Dans un peu plus d'un mois, la piscine publique de Cerizay va fermer provisoirement ses bassins en raison des surcoûts de l'énergie. Un sale coup pour les utilisateurs, la veille des grandes vacances. "On avait tout à proximité, j'habite à 150 mètres de la piscine, c'est vraiment dommage", regrette une habituée.

La facture énergétique est passée de 1 million à 2,4 millions d'euros

Une décision assumée par les élus. La facture énergétique globale de l'agglomération est passée brutalement de 1 million d'euros à 2,4 millions. Il a donc fallu faire des choix. "On avait deux postes qui sont très énergivores, ce sont les stations d'épuration et les piscines", déclare Pierre-Yves Marolleau, président de l'agglomération du Bocage Bressuirais. Pompe de filtration, chauffage, ventilation, les piscines réclament beaucoup d'énergie pour fonctionner. Sur les six piscines de l'agglomération, quatre resteront ouvertes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.