VIDEO. Le vélo électrique séduit de plus en plus de Français

Certaines mairies n’hésitent pas à soutenir ce mode de transport en plein essor à l’aide de subventions.

Voir la vidéo
France 2

 Plus écologique et économique que la voiture, moins fatiguant que le vélo traditionnel, le vélo électrique pourrait bien s’imposer prochainement dans les grandes villes. "On n’a pas besoin d’être en tenue de vélo, on ne transpire pas, on pédale à son rythme", déclare au micro de France 2 Jean-Paul Melloul, un kinésithérapeute de 64 ans qui a choisi le vélo électrique pour se rendre à son cabinet. "C’est aussi pratique qu’un scooter, à la différence qu’on peut prendre les voies de bus, les pistes cyclables", ajoute-t-il.

Le marché multiplié par vingt depuis 2006


De plus en plus de Français se laissent tenter par le vélo électrique. Le marché a été multiplié par vingt en huit ans. Un coup de pédale sur un vélo électrique équivaut généralement à cinq coups de pédale sur un vélo classique. Les prix vont de 600 à 3 000 euros pour les vélos les plus performants.
Les subventions pour l’achat d’un vélo électrique promises par certaines collectivités ne sont pas pour rien dans le succès de ce nouveau type de transport. "J’étais tenté d’acheter un vélo électrique, mais le prix m’arrêtait. Avoir la subvention m’a décidée à me lancer et acheter un vélo performant", affirme Clémence Pilven, qui a bénéficié d’une remise de 300 euros de sa communauté d’agglomération pour l’achat de son vélo à 2 000 euros. 600 dossiers ont été subventionnés depuis 2012. Les professionnels s’attendent à un marché en hausse de 25% au premier semestre 2014.

Le JT
Les autres sujets du JT