VIDEO. La gestion du TGV critiquée par la Cour des comptes

Le TGV ne rapporte pas assez d’argent. Ses comptes sont dans le rouge alors qu'il a été rentable pendant près de trente ans. C'est ce qu'affirme un rapport de la Cour des comptes qui sera rendu public jeudi. Explications.

FRANCE 2

Les comptes du TGV déraillent. Un rapport de la Cour des comptes dénonce des prévisions de rentabilité trop optimistes par rapport à la réalité. Exemple pour la ligne TGV Nord : 12,9% de taux de rentabilité promis conte 3% en réalité. Même chose pour le TGV Méditerranée (8% promis, 4% dans les faits).

"Il faut arrêter de construire de nouvelles lignes"

Malgré le succès commercial du train à grande vitesse, les investissements pharaoniques peinent à être remboursés. Dans la ligne de mire, les élus locaux qui ont tous fait des pieds et des mains pour avoir leur ligne TGV. Il y a aujourd'hui 230 gares desservies par ce train. C'est trop pour être rentable, souligne le rapport, qui sera officiellement dévoilé jeudi.

"Aujourd'hui, il faut arrêter de construire des nouvelles lignes", explique Marc Fressoz, auteur de Faillite à grande vitesse (Cherche Midi). Il faut faire une pause pour digérer le poids de l'endettement. Plusieurs projets de lignes à grande vitesse ont déjà été reportés par le gouvernement. Le rapport de la Cour des comptes pèsera sur leur avenir.