Cet article date de plus d'un an.

Réforme des retraites : qui du gouvernement ou des syndicats remportera le bras de fer ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Réforme des retraites : qui, du gouvernement et des syndicats, remportera le bras de fer ?
Réforme des retraites : qui, du gouvernement ou des syndicats, remportera le bras de fer ? Réforme des retraites : qui, du gouvernement et des syndicats, remportera le bras de fer ? (France 2)
Article rédigé par France 2 - N. Saint-Cricq
France Télévisions
France 2
Alors que l’intersyndicale se dit, samedi 11 février, prête à mettre "la France à l’arrêt" pour le 7 mars, les tensions ont également été palpables à l’Assemblée durant la semaine. Qui l'emportera ? Analyse sur le plateau du 20 Heures, par Nathalie Saint-Cricq.

Quel regard porte le gouvernement sur la mobilisation du samedi 11 février ? "On considère que ce n'était pas la déferlante redoutée ou annoncée par Jean-Luc Mélenchon. (…) Mais à côté de ça, on est raisonnablement confiant, on table sur l'effet vacances, en se disant que ça va un petit peu espacer les mobilisations", indique Nathalie Saint-Cricq, présente sur le plateau du 20 Heures. Le taux de grévistes et de "personnes persuadées que ça passera, quoi qu'on fasse" sont également particulièrement scrutés. 

Le gouvernement mise sur la lassitude des manifestants

 

Peut-on basculer vers une plus grande radicalité coté syndicats ? "Ça fait 13 ans qu'on n'avait pas eu un front syndicat uni, et c'est quelque chose qui est très net", ajoute la journaliste, précisant que "le signe d'une CFDT qui se CGTise" n'est "pas un très bon signe pour le gouvernement". Le blocage pourrait-il entraîner un renversement de l’opinion ? "C'est le pari du gouvernement, sans penser qu'il y aura vraiment un renversement, mais peut-être une lassitude, et l'impression que ça coûte cher de faire la grève et que finalement c'est peine perdue, parce qu'ils ont intégré que de toute façon, la réforme passerait", conclut Nathalie Saint-Cricq.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.