Prix des carburants : la nouvelle remise du gouvernement arrive-t-elle trop tard ?

Publié
Prix des carburants : la nouvelle remise du gouvernement arrive-t-elle trop tard ?
FRANCE 2
Article rédigé par
P-L.Monnier, J.Poissonnier, C.Becqwort L.Coignard, F.Badaire, E.Delagneau, C.Napoli, A.Brodin - France 2
France Télévisions

Les prix à la pompe sont en nette baisse, mercredi 17 août, et la ristourne du gouvernement passera à 30 centimes de moins par litre au mois de septembre. Après des mois de prix exorbitants à la pompe, le calendrier fait largement débat. 

À la pompe, les prix du carburant restent élevés, mercredi 17 août, mais retrouvent un semblant de normalité. "Contente de faire mon plein à 50 euros, au lieu de 70", se réjouit une automobiliste. Le cours du pétrole a retrouvé ses niveaux d'avant la guerre en Ukraine, autour de 90 dollars le baril. La nouvelle remise du gouvernement est-elle donc à contretemps ? Les 18 centimes de ristourne par litre de carburant passeront en effet à 30 centimes, au 1er septembre. Le diesel pourrait alors chuter à 1,76 euro, et le SP à 1,62 euro. 

"Tout sauf de la sobriété" 

La droite, à l'origine de la mesure, assume. "Les Français ont beaucoup payé avant, donc il est important de leur rendre cet argent", note Michèle Tarabot, députée (LR) des Alpes-Maritimes. Pour les scientifiques, la chute des prix incite à rouler, et donc à polluer. "Tout sauf de la sobriété", estime Yamina Saheb, spécialiste des politiques climatiques et membre du GIEC. La remise passera ensuite à 10 centimes en novembre et décembre, puis disparaîtra en 2023. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.