Attentats de Paris : après l'arrestation de Salah Abdeslam, la fin de la traque ?

Tous les terroristes ayant perpétrés les attentats du 13 novembre sont morts ou arrêtés par les autorités.

FRANCE 2

L'arrestation de Salah Abdeslam a peut-être refermé la parenthèse 13 novembre. Même si le Français va être interrogé par les enquêteurs pour essayer de comprendre le scénario des attentats de Paris, tous les principaux commanditaires de ces attaques sont désormais hors d'état de nuire. 10 hommes qui ont tué 130 personnes lors de ce vendredi 13 sanglant.

Tous morts ou arrêtés

Pour le commando du Stade de France, Bilal Hadfi et deux hommes dont l'identité n'est pas connue se sont faits exploser aux abords de l'enceinte dyonisienne. Un mort avait été constaté. La deuxième équipée de terroristes, celle des terrasses composée de Brahim Abdeslam (qui a déclenché sa ceinture d'explosifs aux abords du Comptoir Voltaire), Abdelhamid Abaaoud tué durant l'assaut de Saint-Denis, le 18 novembre. Tout comme Chakib Akrouh, le troisième membre de ce commando qui a tué des dizaines de personnes dans les 10e et 11e arrondissement de la capitale. Troisième et dernier commando, celui du Bataclan, l'attaque la plus sanglante ayant fait 90 victimes. Samy Amimour, Foued Mohamed Aggad et Ismael Omar Mostefai tous les trois abattus ou tués par leur ceinture d'explosifs dans la salle de spectacle. Le 10e homme était Salah Abdeslam. Son arrestation va sans doute permettre de comprendre le déroulé de ces attentats, les plus meurtriers depuis la Libération. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une opération policière visant Salah Abdeslam à Molenbeek (Belgique), le 18 mars 2016.
Une opération policière visant Salah Abdeslam à Molenbeek (Belgique), le 18 mars 2016. (FRANCOIS LENOIR / REUTERS)