Attentat déjoué : les suspects bientôt transférés

En direct des locaux des services antiterroristes, situés à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Stéphanie Perez fait le point sur l'avancée de l'enquête de l'attentat déjoué, hier, vendredi 10 février.

FRANCE 2

Les suspects de l'attentat déjoué doivent être transférés dans les prochaines heures, ce samedi 11 février, dans les locaux des services antiterroristes, situés à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). "Pour l'instant, très peu d'informations ont filtré sur les premières heures de leurs auditions. Mais ce qui est important, c'est qu'ils parlent, ils ne gardent pas le silence, et seraient même coopératifs, selon certaines sources policières", indique Stéphanie Perez, en direct de Levallois-Perret.

Quel était le mode opératoire du projet ?

Les enquêteurs ont beaucoup de questions : quel était le rôle de chacun dans la cellule, quel était l'état d'avancement du projet ? Quel était son mode opératoire et surtout, agissaient-ils seuls ou sur l'ordre d'un commanditaire ? "Les enquêteurs ont jusqu'à mardi matin pour mener leur garde à vue", complète la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hôtel de police de Montpellier (Hérault), le 11 février 2017, où ont été placées en garde à vue quatre personnes suspectées de commettre un attentat.
L'hôtel de police de Montpellier (Hérault), le 11 février 2017, où ont été placées en garde à vue quatre personnes suspectées de commettre un attentat. (PASCAL GUYOT / AFP)