A380 : dix ans de turbulences

Il y a dix ans, le 25 octobre 2007, c'était le tout premier vol commercial d'un A380. À l'époque, cet avion était celui de tous les espoirs pour Airbus. Une décennie plus tard, la merveille technologique n'a pas complètement trouvé son public.

France 2

Quand l'A380 décolle de Singapour pour Sidney (Australie) lors de son premier vol commercial, c'est un évènement. Le plus gros avion de ligne au monde, silencieux, confortable, transportant plus de 500 passagers, est plein de promesses. À son lancement, l'avionneur s'était fixé un objectif de 1 200 commandes. Aujourd'hui, il n'y en a que 317, presque quatre fois moins.

Plusieurs défauts

La principale raison de ce faible nombre de commandes réside dans la crise économique de 2008, avec moins de trafic et des compagnies affaiblies. Le gigantisme de l'A380 se révèle être un double handicap. Il ne peut pas atterrir dans n'importe quel aéroport et sa capacité peut poser problème. Sur certaines périodes, les compagnies ont du mal à remplir l'avion. Autre reproche, sa consommation par passager est élevée. Mais chez Airbus, on veut encore y croire, notamment avec le développement du trafic en Asie et dans les pays du Golfe. Le programme continue, néanmoins la production d'A380 sera réduite à partir de janvier prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Airbus 340-300 durant un vol expérimental le 26 septembre 2017.
L'Airbus 340-300 durant un vol expérimental le 26 septembre 2017. (PASCAL PAVANI / AFP)