Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo "On se sent vraiment en danger" : à bord du 4x4 blindé d'une candidate à la présidentielle afghane

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Afghanistan : une élection sous tension
Article rédigé par
France Télévisions

Farida Mohmand, qui brigue la vice-présidence, est escortée par douze gardes du corps lorsqu'elle se déplace dans Kaboul.

Dans un pays où les attentats sont quasi quotidiens, les candidats à l'élection présidentielle du samedi 28 septembre en Afghanistan risquent leur vie. Farida Mohmand, qui brigue la vice-présidence, est escortée par douze gardes du corps lorsqu'elle se déplace dans son 4x4 blindé. "Quand il y a beaucoup de circulation comme ça, on se sent vraiment en danger, confie-t-elle à France 2. Il peut y avoir une bombe, un kamikaze. Cela fait partie de notre vie, il faut survivre, il faut bien agir."

Chez elle, où il lui arrive d'accueillir des habitants dans le cadre de sa campagne, elle évite de parler à ses enfants des menaces de mort qu'elle reçoit. "Ils sont très inquiets, ils m'appellent tout le temps, surtout ma fille qui me demande 'C'est quoi ton programme aujourd'hui ? Où vas-tu ? Comment est la sécurité ? As-tu tes gardes du corps ?" Pour autant, la candidate est soutenue par sa fille : "Il faut qu'il y ait des femmes comme ma mère pour faire entendre la voix de toutes les femmes", soutient la jeune femme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.