VIDEO. Mort de Margerie : le conducteur du chasse-neige était bien ivre

L’enquête se poursuit en Russie sur l’accident qui a causé lundi la mort du PDG de Total, Christophe de Margerie. Les regards se tournent vers la tour de contrôle.

FRANCE 2

Vladimir Martynenko, le conducteur de la déneigeuse qui a causé l’accident d’avion mortel à Vnoukovo, était bien ivre. Il avait 0,6 g d’alcool dans le sang et il a donc menti sur ce point. Le tribunal l’a placé en détention provisoire jusqu’au 21 décembre.

Qui a donné l’autorisation de décoller ?

L’enquête se penche aussi sur le rôle de la tour de contrôle. Qui a donné l’autorisation au pilote de l’avion de Christophe de Margerie de s’élancer ? Quatre agents de la tour de contrôle ont été placés en garde à vue, et les principaux directeurs de l’aéroport ont annoncé leur démission.

"A cause des travaux qui sont permanents à Vnoukovo, les schémas de circulation changent tout le temps. Il aurait fallu renforcer l’attention des contrôleurs et cela n’a pas été fait", estime Konstantin Malinin, pilote et expert.

En parallèle, l’examen des boîtes noires, retrouvées en parfait état, se poursuit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le conducteur du chasse-neige suspecté d\'être à l\'origine du crash de l\'avion de Christophe de Margerie comparaît devant un tribunal de Moscou, le 23 octobre 2014.
Le conducteur du chasse-neige suspecté d'être à l'origine du crash de l'avion de Christophe de Margerie comparaît devant un tribunal de Moscou, le 23 octobre 2014. (REUTERS )