Intempéries dans le Sud-Est : comment prévenir les habitants ?

Les intempéries dans le Sud-Est ont fait 12 victimes. Un bilan humain qui pose à nouveau la question des systèmes d'alerte en cas d'inondations.

FRANCE 2

Après les intempéries des semaines passées, dans le Sud-Est, quels sont les enseignements à tirer ? Comment alerter la population pour limiter les dégâts et éviter les évacuations périlleuses en cas d'inondations ? Les préfets et les maires sont les premiers avertis grâce à Vigicrues, une carte de vigilance nationale des crues. Les autorités mettent alors en œuvre des systèmes d'alerte. À Nice (Alpes-Maritimes), par exemple, c'est une sirène qui retentit.

Des appels téléphoniques ou des SMS automatiques

À Oullins (Rhône), près de Lyon, la ville, qui a connu d'importantes inondations en 2003, prévient les habitants par téléphone ou via SMS, moyennant 4 000 € par an. "Il suffit d'appuyer sur un bouton pour prévenir la société qui exploite ce système et tous les administrés sont informés instantanément", décrit Louis Proton, adjoint au maire d'Oullins. 9 000 des 27 000 habitants de la commune se sont inscrits gratuitement sur cette plateforme. Pour ceux qui n'ont pas donné leurs coordonnées, la situation est plus compliquée, puisque la loi interdit de les géolocaliser et de leur téléphoner.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture et des bouteilles de gaz sont submergées par les eaux, le 24 novembre 2019, au Muy (Var), après les intempéries survenues dans le Sud-Est. 
Une voiture et des bouteilles de gaz sont submergées par les eaux, le 24 novembre 2019, au Muy (Var), après les intempéries survenues dans le Sud-Est.  (VALERY HACHE / AFP)