Migrants en mer, barrière contournée et chars sur la plage : quelle est la situation dans l'enclave espagnole de Ceuta ?

Publié Mis à jour
Espagne : 6 000 migrants sont arrivés en 24 heures dans l'enclave de Ceuta
FRANCE 2
Article rédigé par
M. De Chalvron, N. Houver - France 2
France Télévisions

De nouveaux migrants marocains sont arrivés dans l'enclave de Ceuta, aux portes de l'Espagne, par la mer, et parfois à la nage. Des expulsions sont déjà en cours. 

Mardi 18 mai, l'Espagne a appelé l'armée en renfort à Ceuta afin d'empêcher le flot des migrants d'entrer sur le territoire. Le pays souhaite également dissuader ceux qui, de l'autre côté de la barrière, auraient eu l'intention de la contourner à la nage. Lundi après-midi, Ceuta a fait face à un afflux de migrants sans précédent : 6 000 personnes au bas mot sont arrivées sur le territoire. Certains se sont contentés, à marée basse, de contourner la barrière à pied. 

Un phénomène qui prend de l'ampleur 

Ceuta est un petit bout d'Espagne coincé au nord-est du Maroc. Au fil des années, la frontière terrestre est devenue infranchissable. Alors, les migrants la contournent par la mer, parfois au péril de leur vie, au bout de l'épuisement. Des jeunes hommes, mais également des femmes et de jeunes enfants empruntent ces chemins.

L'arrivée collective de migrants par la mer est un phénomène qui prend de l'ampleur à Ceuta. "Tous les jeunes veulent quitter le pays. Au Maroc, il n'y a pas de travail", affirme un homme au micro de France 2. "Beaucoup de jeunes voulaient traverser, mais la police nous a arrêtés, ils ont chassé tout le monde", témoigne une femme. 2 700 migrants ont déjà été expulsés vers le Maroc. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13 Heures

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.