Ceuta : 8 000 migrants sont arrivés depuis lundi, dont 4 000 renvoyés au Maroc

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, qui a annulé un voyage à Paris, s'est rendu sur place mardi après-midi, promettant de "rétablir l'ordre" à Ceuta. 

Des Marocains tentent de rejoindre les rives espagnoles de Ceuta depuis Fnideq (Maroc), le 18 mai 2021.
Des Marocains tentent de rejoindre les rives espagnoles de Ceuta depuis Fnideq (Maroc), le 18 mai 2021. (FADEL SENNA / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Près de 8 000 migrants sont arrivés depuis lundi matin dans l'enclave espagnole de Ceuta, dont 4 000 ont été renvoyés au Maroc, selon les chiffres actualisés publiés mardi 18 mai par le ministère espagnol de l'Intérieur. Ce dernier a par ailleurs annoncé l'envoi de nouveaux renforts des forces de l'ordre sur place pour faire face à cet afflux massif et soudain de milliers de migrants en provenance du Maroc voisin.

 La tension diplomatique monte. Le Maroc a décidé de rappeler son ambassadrice en Espagne pour consultation, après le "mécontentement" exprimé par Madrid face à "l'entrée massive de migrants marocains à Ceuta", une enclave espagnole sur la côte marocaine, a annoncé le ministère des Affaires étrangères à Rabat, mardi 18 mai. "L'ambassadrice a été rappelée pour consultation et rentre incessamment au Maroc", a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères. 

 Le Premier ministre espagnol se rend sur place. C'est une "grave crise pour l'Espagne et aussi pour l'Europe", selon Pedro Sanchez. Le Premier ministre espagnol a promis, mardi, de "rétablir l'ordre (...) aux frontières", après l'arrivée de migrants dans l'enclave espagnole de Ceuta depuis le Maroc voisin. Le chef du gouvernement, qui a annulé un voyage à Paris en raison de la gravité de la situation, a annoncé qu'il se rendrait sur place dans la journée, ainsi que dans l'enclave de Melilla, elle aussi située dans le nord du Maroc. 

 Bruxelles appelle le Maroc à empêcher les départs de migrants. La commissaire européenne Ylva Johansson a jugé "inquiétant" l'afflux de migrants et appelé le Maroc à empêcher les "départs irréguliers" depuis son territoire. Le Conseil européen, qui représente les Vingt-Sept, a exprimé de son côté "tout son soutien et sa solidarité avec l'Espagne". 

 Relations tendues entre Madrid et Rabat. Alors que Rabat est un allié clef de Madrid dans la lutte contre l'immigration clandestine, les relations diplomatiques entre les deux pays voisins se sont envenimées depuis l'accueil, fin avril, par l'Espagne du chef des indépendantistes sahraouis du Front Polisario, Brahim Ghali, pour y être soigné du Covid-19. Une décision qui avait déclenché la colère de Rabat.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #MIGRANTS

22h20 : C'est à nouveau l'heure de faire un point sur l'actualité de cette soirée :


Karim Benzema rappelé, la surprise Jules Koundé... Didier Deschamps a annoncé la liste des 26 joueurs appelés en équipe de France. Régulièrement qualifié de conservateur, le sélectionneur n'a pas été avare en surprises dans sa liste pour l'Euro 2021. Suivez notre direct.

#ISRAEL Le Conseil de sécurité de l'ONU a tenu sa quatrième réunion en urgence sur le conflit israélo-palestinien depuis huit jours sans produire de déclaration commune. Les Etats-Unis continuent de penser qu'elle n'aiderait pas à une "désescalade". Suivez notre direct.

Quelque 8 000 migrants, venus du Maroc, ont pénétré dans l'enclave espagnole de Ceuta depuis hier. Le Maroc a décidé de rappeler son ambassadrice en Espagne pour consultation, après le "mécontentement" exprimé par Madrid face à "l'entrée massive de migrants marocains" sur son territoire. Suivez notre direct.

#BYGMALION L'ex-patron de l'UMP, Jean-François Copé, a été blanchi dans l'affaire Bygmalion. Selon les enquêteurs, il n'aurait pas vu les montants astronomiques payés par son parti pour les meetings géants de 2012. Mais un document retrouvé par "L'Oeil du 20 heures" sème le trouble. Voici ce qu'ils ont découvert.

20h09 : C'est déjà l'heure de faire un nouveau point sur l'actualité de ce mardi 18 mai :

Quels joueurs pour viser le doublé Mondial-Euro ? Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, va dévoiler sa liste pour participer au tournoi continental, prévu du 11 juin au 11 juillet à travers l'Europe. Suivez notre direct.

La France demande la garantie de "l'accès rapide et sans entrave de l'aide" humanitaire à Gaza, après la fermeture du point de passage de Kerem Shalom, à la suite de tirs d'obus. Suivez notre direct.


Quelque 6 000 migrants, venus du Maroc, ont pénétré dans l'enclave espagnole de Ceuta depuis hier. Environ 2 700 ont déjà été expulsés vers le Maroc, selon les autorités espagnoles. Explications.

#COVID_19 Les aéroports parisiens craignent une "apocalypse de temps d'attente" cet été, du fait de la multiplication des contrôles sanitaires. Suivez notre direct.

18h50 : Vous étiez plusieurs à poser la question cet après-midi : pourquoi tant de personnes tentent-elles de rejoindre l'Espagne depuis le Maroc ? Franceinfo a posé la question à l'hispaniste Yves Zurlo. "Avec cet afflux massif de migrants, l'idée du Maroc, c'est de faire pression sur l'Espagne", explique-t-il, citant les tensions diplomatiques entre les deux pays autour de l'accueil par l'Espagne fin avril de Brahim Ghali, un dirigeant du Front Polisario, mouvement de soutien à l'indépendance du Sahara occidental. Retrouvez ici toutes ses explications.

19h18 : Le nombre continue d'augmenter. 8 000 migrants au total sont arrivés depuis hier en Espagne, via l'enclave de Ceuta. Environ 4 000 d'entre eux ont aussitôt été renvoyés au Maroc, annonce le gouvernement espagnol.

18h27 : 18 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de ce mardi 18 mai :

La France demande la garantie de "l'accès rapide et sans entrave de l'aide" humanitaire à Gaza, après la fermeture du point de passage de Kerem Shalom, à la suite de tirs d'obus. Suivez notre direct.


Quelque 6 000 migrants, venus du Maroc, ont pénétré dans l'enclave espagnole de Ceuta depuis hier. Environ 2 700 ont déjà été expulsés vers le Maroc, selon les autorités espagnoles. Explications.

#COVID_19 Les aéroports parisiens craignent une "apocalypse de temps d'attente" cet été, du fait de la multiplication des contrôles sanitaires. Suivez notre direct.

Le parti Les Républicains renouvelle son soutien à Renaud Muselier pour les élections régionales en Paca, tout en lui reprochant sa "faute" après son alliance avec LREM. Pour retrouver l'ensemble des candidats dans votre région, c'est ici.

16h54 : Plus de 50 personnes sont toujours portées disparues après le naufrage, dans la nuit, d'un bateau de migrants parti de Libye pour rejoindre l'Europe. Une trentaine de passagers, majoritairement originaires du Bangladesh, ont pu être secourus.

16h14 : @marocco : Mohamed Saïd Soussi, de l'Observatoire des droits de l'Homme du Nord, craint que cet afflux de jeunes migrants marocains dans l'enclave espagnole de Ceuta soit "une arme de pression entre les mains du Maroc dans ses relations avec l'Union européenne et l'Espagne". Je vous propose de lire cet article de franceinfo Afrique qui vous en dit plus à ce sujet.

16h01 : Bonjour @marocco, comme l'explique ce sujet de France 2, de jeunes migrants marocains tentent d'atteindre l'enclave espagnole de Ceuta par la mer dans l'espoir de trouver du travail en Espagne. Toutefois, cet afflux inédit de migrants dans l'enclave intervient dans un contexte diplomatique tendu entre l'Espagne et le Maroc. Les autorités marocaines ont exprimé leur "exaspération" après l'arrivée en Espagne du chef des indépendantistes sahraouis, Brahim Ghali, pour y être soigné du Covid-19.

16h05 : Bonjour FI. Sait-on pourquoi un tel afflux de migrants à Ceuta ces derniers jours, par rapport à d’habitude ? Que fuient-ils du Maroc : question sanitaire ? Politique ? Economique ?

15h48 : En une journée, quelque 6 000 migrants sont arrivés du Maroc dans l'enclave espagnole de Ceuta. Environ 2 700 d'entre eux ont déjà été expulsés, selon les autorités espagnoles. France 2 fait le point sur la situation :

(FRANCE 2)

14h48 : Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, annonce qu'il va se rendre aujourd'hui à Melilla et Ceuta, après l'afflux d'environ 6 000 migrants dans l'enclave espagnole en une journée. "Nous allons rétablir l'ordre dans (la) ville et à nos frontières le plus rapidement possible", a déclaré le chef du gouvernement. Suivez notre direct.

14h05 : 14 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité de la journée :

Le parti Les Républicains renouvelle son soutien à Renaud Muselier pour les élections régionales en Paca, tout en lui reprochant sa "faute" après son alliance avec LREM. Pour retrouver l'ensemble des candidats dans votre région, c'est ici.

#COVID_19 L'Autriche annonce qu'elle va cesser d'utiliser le vaccin d'AstraZeneca contre le Covid-19, évoquant les retards de livraison persistants et les réticences de la population. Suivez notre direct.


#ISRAEL Israël a décidé de refermer le point de passage de Kerem Shalom vers la bande de Gaza pour de l'aide humanitaire, à la suite de tirs d'obus, annoncent les autorités. Suivez notre direct.

Quelque 6 000 migrants, venus du Maroc, ont pénétré dans l'enclave espagnole depuis hier. Environ 2 700 ont déjà été expulsés vers le Maroc, annoncent les autorités espagnoles.

13h49 : Le ministre espagnol de l'Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, annonce que l'Espagne a renvoyé au Maroc, à ce stade, environ 2 700 migrants entrés illégalement à Ceuta. Quelque 6 000 migrants ont pénétré dans l'enclave espagnole depuis hier, selon le ministère.

12h28 : La commissaire européenne aux Affaires intérieures, Ylva Johansson, juge "inquiétant" l'afflux de quelque 6 000 migrants dans l'enclave espagnole de Ceuta. "Le plus important maintenant c'est que le Maroc continue à s'engager à empêcher les départs irréguliers, et que ceux qui n'ont pas le droit de rester soient renvoyés de façon ordonnée et efficace", a-t-elle déclaré devant le Parlement européen.

12h09 : A midi, voici un nouveau point sur l'actualité.

Vers la fin du feuilleton politique chezLes Républicains ? Le parti renouvelle son soutien à Renaud Muselier dans la course aux régionales, mais lui reproche toutefois sa "faute" après son alliance avec LREM.


#ISRAEL #PALESTINE L'ONU salue l'ouverture par les autorités israéliennes d'un passage pour que l'aide humanitaire puisse entrer dans la bande de Gaza. Le Conseil de sécurité doit se réunir aujourd'hui une quatrième fois en urgence. Suivez notre direct.



Quelque 6 000 migrants, venus du Maroc, ont pénétré dans l'enclave espagnole depuis hier, parmi lesquels 1 500 ont déjà été expulsés, annoncent les autorités espagnoles.
La préfecture de police ferme provisoirement le parvis de la cathédrale Notre-Dame en raison d'une hausse des "concentrations de poussières de plomb".


11h37 : Pour compléter la réponse apportée à @Arsène et , j'ajoute que la ministre des Affaires étrangères espagnole a déclaré que des responsables marocains, qu'elle n'a pas nommés, lui ont toutefois "assuré" hier que cet afflux de migrants dans l'enclave espagnole de Ceuta n'était "pas le fruit du désaccord" entre les deux pays.

11h41 : Bonjour @Arsène et , les relations entre Rabat et Madrid se sont tendues depuis l'arrivée en Espagne, le 18 avril, du chef des indépendantistes sahraouis du Front Polisario pour y être soigné du Covid-19. Le Maroc s'oppose depuis plus de 45 ans au Polisario. "Je ne conçois pas que l'on puisse mettre en danger la vie de mineurs dans la mer comme nous l'avons vu ces dernières heures à Ceuta", que cela puisse être "une réponse" à l'accueil en Espagne du chef des indépendantistes sahraouis, a déclaré la ministre des Affaires étrangères espagnole. Rabat est un allié clef de Madrid dans la lutte contre l'immigration, comme nous le rappelons dans cet article.

10h47 : En quoi consiste le conflit diplomatique entre Madrid et le Maroc ?

10h47 : Bonjour FI. Pouvez-vous nous rappeler les sujets de tension entre le Maroc et l'Espagne ? Je n'ai pas trouvé d'article concernant cette vague de migration. Merci pour votre travail. Excellente journée à vous.

10h36 : Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, annule son déplacement aujourd'hui à Paris, en raison de la crise provoquée par l'arrivée de milliers de migrants à Ceuta. Quelque 6 000 migrants, venus du Maroc, ont pénétré dans l'enclave espagnole depuis hier, parmi lesquels 1 500 ont déjà été expulsés, a annoncé un peu plus tôt le gouvernement espagnol.





(FADEL SENNA / AFP)

09h40 : Par ailleurs, l'Espagne annonce que 1 500 migrants entrés hier à Ceuta ont été renvoyés au Maroc. Le ministre de l'Intérieur évoque désormais "quelque 6 000 personnes" ayant pénétré dans l'enclave depuis hier.

10h06 : Alors que 5 000 migrants sont entrés hier à Ceuta, 86 personnes ont elles atteint aujourd'hui l'autre enclave espagnole de Melilla depuis le Maroc. Au total, "plus de 300" migrants originaires d'"Afrique subsaharienne" ont tenté de franchir la barrière, a précisé la préfecture de Melilla. Parmi eux, "85 hommes et une femme ont réussi à entrer".

10h04 : A presque 9h10, voici un nouveau point sur l'actualité.

A la veille de la réouverture des terrasses et des lieux culturels, la décrue de l'épidémie se poursuit en France. Hier, le ministre de la Santé a estimé que la fin du port du masque en extérieur pourrait "bientôt" être envisagée, "si la circulation du virus continue à baisser". Suivez notre direct.

#ISRAEL #PALESTINE La communauté internationale cherche toujours une issue au conflit entre Israéliens et Palestiniens. Le Conseil de sécurité de l'ONU doit se réunir aujourd'hui une quatrième fois en urgence. Suivez notre direct.


Un bouleversement télévisuel. Le groupe Bouygues et sa filiale TF1 entrent en négociations exclusives avec le groupe M6, a appris franceinfo de source proche du dossier. C'est la première étape d'une longue série de procédures en vue d'une fusion des deux groupes de chaînes privées.


Des migrants ont continué de rallier Ceuta dans la nuit. Hier, ils étaient au moins 5 000 à avoir atteint l'enclave espagnole depuis le Maroc voisin, dans l'espoir de demander l'asile. Selon les autorités espagnoles, jamais autant de personnes ne sont parvenues à rejoindre l'Espagne en une seule journée.







07h54 : Bonjour @Marie, effectivement, jamais autant de personnes n'étaient parvenues à rejoindre l'Espagne en une seule journée, selon les autorités. Pour Mohamed Benaïssa, président de l'Observatoire du nord pour les droits de l'homme basé à Fnideq (Maroc), cette nouvelle vague de migrations concerne avant tout "des mineurs, mais également des familles, tous marocains". Il ajoute auprès de mes confrères de l'AFP que ces arrivées "pourrai[ent] être en lien avec la crise diplomatique entre le Maroc et l'Espagne", Rabat étant un allié clef de Madrid dans la lutte contre l'immigration.

07h53 : Bonjour FI, 5 000 migrants ont tenté hier de passer ? C’est énorme en une journée ! Que se passe-t-il ? Pourquoi un tel afflux ? Combien sont-ils d’habitude? Merci beaucoup

07h51 : De nombreux migrants, pour la plupart marocains, ont continué de rallier l'enclave espagnole de Ceuta dans la nuit, en pleines tensions entre Rabat et Madrid. Hier, au moins 5 000 migrants, dont un millier de mineurs, ont franchi la frontière espagnole, selon le dernier bilan de la préfecture de Ceuta.

07h49 : On commence par jeter un œil aux principaux titres de l'actualité.

Jusqu'ici concurrents, bientôt alliés ? Le groupe Bouygues et sa filiale TF1 entrent en négociations exclusives avec le groupe M6, a appris franceinfo de source proche du dossier. C'est la première étape d'une longue série de procédures en vue d'une fusion des deux groupes de chaînes privées.

#ISRAEL #PALESTINE La communauté internationale cherche toujours une issue au conflit entre Israéliens et Palestiniens. Le conseil de Sécurité de l'ONU doit se réunir aujourd'hui une quatrième fois en urgence.

#COVID_19 La vaccination des moins de 18 ans contre le Covid-19 se fera "peut-être" mais "pas tout de suite", a déclaré le ministre de la Santé, invité de BFMTV.

Des migrants ont continué de rallier Ceuta dans la nuit. Hier, ils étaient au moins 5 000 migrants à avoir atteint l'enclave espagnole depuis le Maroc voisin, dans l'espoir de demander l'asile. Selon les autorités espagnoles, jamais autant de personnes n'étaient parvenues à rejoindre l'Espagne en une seule journée.