Rachat d'Alstom : un autre groupe français sous contrôle étranger ?

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 26/04/2014Durée : 00h40

M. Drucker : Alstom repris par l'Américain General Electric, ce serait un nouveau groupe français qui passerait sous contrôle étranger. Bonsoir Laurent Desbonnets, parce qu'il y en a eu plusieurs ces derniers mois.

L. Desbonnets : Oui il n'y pas qu'Alstom qui a besoin d'argent étranger. Il y a 3 semaines, c'est Ie le spécialiste français du ciment et du béton, Lafarge, qui a annoncé sa fusion avec un groupe suisse. Il y a aussi le groupe de communication Publicis qui se marie en ce moment avec une entreprise américaine pour créer un nouveau géant, qui aura sans doute son siège social aux Pays-Bas. Et puis vous vous souvenez de cette image: la signature en grande pompes à l'Elysée de l'entrée du chinois Dongfeng dans le capital de PSA. Les Chinois ont déboursé 800 millions d'euros.

M. Drucker : Et ces transactions se font-elles aussi dans l'autre sens.

L. Desbonnets : Beaucoup moins. Les chiffres sont clairs, ce sont surtout les entreprises étrangères qui font leur marché en France. Au cours des 3 premiers mois de cette année, elles ont déboursé 6,600 milliards d'euros de participations dans des entreprises françaises. Dans le même temps, les sociétés de l'Hexagone n'ont réalisé qu'un peu plus de 3 milliards d'euros d'acquisitions à l'étranger. Mais signe positif: c'est un chiffre en très forte augmentation.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==