Prix des lunettes : flambée des tarifs

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 21/10/2013Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elle était propriété d'une famille russe depuis plusieurs années.

Suites de la controverse sur le prix des lunettes. La Cour des comptes confirmait la flambée des tarifs. Opacité, incitation à la dépense, surfacturation parfois. Les mutuelles ont décide de réagir avec les réseaux de soin. A produit égal, les prix sont nettement moins élevés.

Cette enseignante retraitée a casse ses lunettes. Mais pas question de dépenser 600 E pour les remplacer.

Je fais attention a ça, même si j'avais plus je ne dépenserais pas autant.

Elle a choisi un opticien réputé moins cher. Même avec une monture de marque, elle trouve la facture raisonnable : 110 E.

Celles-ci vont durer longtemps.

Pour comparer les prix, nous sommes allés en caméra cachée porter son ordonnance chez d'autres opticiens. D'abord une grande chaîne de magasins qui fabrique ses propres verres.

Je cherche le meilleur rapport qualité-prix.

Conclusion : Mireille Félix a vraiment fait des économies.

e même verre chez le concurrent est presque deux fois plus cgher.

Nous sommes chez un opticien mutualiste. Le principe : le commerçant signe un contrat avec une mutuelle, ici la MGEN, celle de l'Education nationale, et s'engage à faire des prix plus intéressants. En plus, les adhérents de la mutuelle sont mieux remboursés.

Ici, il est remboursé 60 euros.

Un "bonus" qui attire plus de clients, 1,5 parjour en moyenne. L'opticien peut donc réduire ses marges. Mais pour les opticiens indépendants, ces réseaux risquent de sacrifier la qualité.

Pour arriver à ces tarifs, on joue sur la qualité des produits.

Pour vérifier, nous avons accompagne Mireille Félix dans un grand service d'ophtalmologie parisien. Contrôle de ses nouveaux verres.

On voit que les mesures pour les deux verres sont corrects.

Techniquement, pas de problème. reste à tester le confort du patient sur le long terme. L'essentiel reste que l'opticien prenne le temps de poser les bonnes questions.

Il faut poser les question d'utilisation de ces lunettes, c'est ça qui est important. Le mois dernier, la Cour des comptes, inquiète du prix de l'optique, recommandait de renforcer ces réseaux mutualistes.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==