Prêt-à-porter féminin : un secteur qui se porte bien

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 11/09/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Retour en France où le prêt-à-porter féminin affiche une forme presque insolente. Les professionnels constatent une progression des ventes légèrement supérieure à 1 % au premier semestre. Les exportations des marques françaises sont également en hausse.

Bol d'air pour les enseignes au premier semestre 2014, pour la première fois depuis six ans, les ventes de féminin ont progressé, Malgré la crise, les Françaises recommencent à se faire plaisir.

Si je vois quelque chose en vitrine, j'entre et je l'achète. Je n'ai pas un budget vêtement. La crise n'entame pas mon enthousiasme.

Je me lâche en faisant attention.

Même constat chez les vendeurs.

Je compare avec les autres années, c'est du plus.

Un printemps précoce, c'est une saison douce, donc des achats de vêtements plus.

Les Françaises ont dépensé 183 euros au premier semestre 2014, 7 euros de plus qu'il y a un an. Dans le panier moyen, des articles moins chers, prix moyen recul de 3,3%.

J'ai pris deux petits trucs, un haut à 3 euros et une jupe.

Quand on a un jean à 10 euros, et des ti-shirt à 3 ou 4 euros, on peut changer souvent de tenue.

Les ventes progressent aussi sur Internet. Les Françaises ont consacré 15% de leur budget vêtement à des achats en ligne.

986 centres commerciaux sont présents sur notre territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==