Cet article date de plus de neuf ans.

Vœux de Hollande à Tulle : "Mes racines sont ici"

Pour ses vœux aux Corréziens, le candidat socialiste à la présidentielle insiste sur son attachement au département qu'il a conquis en 1983 et dont il est toujours le président du Conseil général.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Regis Duvignau Reuters)

Entre promenade au marché, repas avec les retraités, vœux aux militants et meeting à Tulle, François Hollande ne chôme pas dans son département d'adoption. "Je ne suis pas né en Corrèze et pourtant mes racines sont là" , explique le Rouennais de naissance : "J'y ai été implanté d'abord, greffé ensuite, j'ai puisé à toutes les sources pour me construire une légitimité démocratique. Je sais ce que je vous dois."

Dans la lignée d'un Jacques Chirac, François Hollande rassemble les forces vives du département dans le gymnase dans lequel l'ancien président de la République avait l'habitude de s'exprimer en chaque début d'année. Le candidat socialiste ajoute d'ailleurs qu'il a une "pensée affectueuse" pour l'ancien chef de l'Etat.

La veille de ses vœux, à Limoges, le candidat raillait avec specticisme la proposition de Nicolas Sarkozy d'instaurer, sans accord international ou européen, une taxe sur les transactions financières. Favorable à l'idée, il précise que "mieux vaut tard que jamais" .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.