Cet article date de plus de sept ans.

Enquête pour "mise en danger de la vie d'autrui" après une plainte de Julie Gayet

L'actrice dénonce le harcèlement d'un paparazzi, après les publications de "Closer". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'actrice Julie Gayet pose lors du Champs-Elysées Film Festival, le 12 juin 2013, à Paris.  (LIONEL URMAN / SIPA)

Julie Gayet apprécie peu d'être suivie comme son ombre par des photographes. Un mois après les révélations du magazine people Closer concernant une liaison entre Julie Gayet et François Hollande, une enquête a été ouverte après une plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui" de l'actrice, indique une source judiciaire, vendredi 14 février. Elle dénonce un harcèlement de paparazzi. Ouverte par le parquet de Paris, l'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP), selon une source qui confirme une information du Monde.

Le parquet de Nanterre (Hauts-de-Seine) a récemment lancé une autre enquête pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" après la publication, dans Closer, d'une photo de Julie Gayet le 17 janvier, affirmant que la liaison entre le président et l'actrice durait depuis deux ans. Ces enquêtes sont distinctes du procès au civil pour "atteinte à la vie privée" qui opposera la comédienne de 41 ans à Closer, le 6 mars à Nanterre (Hauts-de-Seine).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vie privée de Hollande

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.