Affaire Hollande-Gayet : une enquête préliminaire ouverte après la publication de photos dans "Closer"

Le parquet de Nanterre a ouvert une enquête préliminaire pour "atteinte à l'intimité de la vie privée", selon "Le Monde".

Une personne lit le numéro du magazine \"Closer\" révélant une liaison supposée entre François Hollande et l\'actrice Julie Gayet, le 10 janvier 2014, à Paris.
Une personne lit le numéro du magazine "Closer" révélant une liaison supposée entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet, le 10 janvier 2014, à Paris. (THOMAS COEX / AFP)

Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Nanterre pour "atteinte à l'intimité de la vie privée", annonce mardi 4 février Le Monde. En cause : des photos montrant l'actrice Julie Gayet conduisant sa voiture, publiées le 17 janvier par Closer. Ces clichés ont été publiés à la suite des révélations de l'hebdomadaire people au sujet de la relation entre François Hollande et Julie Gayet

La plainte de l'actrice est fondée sur l'article 226-1 du Code pénal, qui prévoit un an d'emprisonnement et 45 000 euros d'amende pour punir "le fait, au moyen d'un procédé quelconque, volontairement de porter atteinte à l'intimité de la vie privée d'autrui (...) en fixant, enregistrant ou transmettant, sans le consentement de celle-ci, l'image d'une personne se trouvant dans un lieu privé." Or, selon la jurisprudence citée par Le Monde, la voiture est considérée comme un lieu privé.