VIDEO. SNCF, intermittents, taxis : les conflits sociaux divisent le PS

Manuel Valls s'est exprimé devant le parlement du PS, samedi. Avec en ligne de mire, des conflits sociaux et un mécontentement croissant des parlementaires socialistes.

FRANCE 2

Grève à la SNCF, mouvement des intermittents, appel à l'arrêt de travail des agents de piste d'Air France à l'aéroport de Roissy. Le gouvernement est mis à l'épreuve des conflits sociaux. C'est dans ce contexte que Manuel Valls s'est rendu, samedi 14 juin, devant le parlement du Parti socialiste. S'il a lancé un appel au dialogue, il a également voulu être ferme et tenté d'en appeler à "la responsabilité de la gauche" dans son ensemble. Selon lui, celle-ci est menacée de mort.

"La gauche peut disparaître"

La grogne de la rue inquiète les socialistes. Il y a ceux qui appellent le gouvernement à tenir bon, et d'autres qui refusent l'intransigeance de l'exécutif. Pour le Premier ministre, l'autre front c'est la grogne de certains parlementaires socialistes. Là aussi, le chef du gouvernement se veut alarmiste. "La gauche peut disparaître et la France peut se défaire", juge-t-il. 

(FRED DUFOUR / AFP)