Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Un CDI à durée déterminée : le lapsus de Michel Sapin

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Francetv info
Article rédigé par
France Télévisions

Parlant des "contrats d'avenirs", le ministre du Travail a évoqué "un vrai boulot en contrat à durée indéterminée", mais qui aurait "une durée suffisante entre un an et trois ans".

POLITIQUE - Il ne s'agirait finalement pas d'une innovation du droit du travail mais plutôt  d'une erreur de langage. Michel Sapin, le ministre du Travail, a évoqué sur Europe 1, mardi 21 août, les contrats d'avenir, qui vont proposer "un vrai boulot en contrat à durée indéterminée" mais "pendant une durée suffisante entre un an et trois ans"

Le ministère du Travail, contacté par Le Lab, apporte quelques éclaircissements : "Il y a deux choses à ne pas confondre : la durée du contrat de travail, d'une part, et la durée de versement de l'aide". Ce n'est donc pas le contrat qui sera limité dans le temps mais l'aide qui sera versée "à durée déterminée, pendant une période de un à trois ans"

Ces contrats d'avenir sont un dispositif du gouvernement qui entend s'adresser à une partie des 400 000 jeunes de moins 25 ans "qui soit n'ont jamais travaillé, soit sont dans la galère des petits boulots", a expliqué le misnistre. Les jeunes qui n'ont pas de diplômes sont particulièrement visés par le dispositif. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.