Cet article date de plus de dix ans.

Vidéo Pour Copé, "c'est bien l'impensable qui est arrivé" à l'UMP

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le président de l'UMP a donné devant la presse son interprétation de la crise dans son parti et de l'accord récent.

"Lorsque je tends la main, c'est pour qu'on la prenne, pas pour qu'on la morde." Jean-François Copé, président de l'UMP, s'est adressé en ces termes aux journalistes, mardi 18 décembre, lors d'un point de presse à l'issue du bureau politique du parti. L'accord de sortie de crise à l'UMP, signé lundi soir par Jean-François Copé et François Fillon, a été entériné mardi "à l'unanimité" par le bureau, chaque camp espérant désormais, à la veille de la trêve des confiseurs, tourner définitivement la page de ce mois de tourmente.

La paix a été actée par tous les membres du bureau politique, l'instance dirigeante de l'UMP. Jean-François Copé a donné son interprétation du différend qui l'a opposé à François Fillon ces dernières semaines : "Nous avons vécu dans une espèce de processus de tension, de passion, excessif, extrême, et ce n'est pas sain, ça dévoile sans doute les tempéraments mais ça n'est pas sain." "Je crois que pour l'avenir, il faudra vraiment veiller à garder en tête que cela peut arriver, car c'est bien l'impensable qui est arrivé", a-t-il ajouté.

L'accord prévoit notamment un nouveau vote des militants UMP en septembre 2013 pour désigner le président du parti. Jusqu'à ce nouveau scrutin, Jean-François Copé, dont la victoire à la première élection du 18 novembre avait été contestée par François Fillon, est président de l'UMP, avec une direction collégiale élargie notamment aux fillonistes Laurent Wauquiez et Valérie Pécresse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.