VIDEO. Mort de l'homme politique Jacques Barrot

L'ex-ministre a succombé à 77 ans à un infarctus dans le métro parisien. France 2 revient sur cette figure du centre et de la démocratie chrétienne.

France 2

Jacques Barrot, c'était d'abord une voie, un accent, celui de la Haute-Loire, sa terre d'élection. Sa famille politique : le centre droit. L'ancien ministre, décédé mercredi 3 décembre d'un infarctus à l'âge de 77 ans, incarne à lui seul la démocratie chrétienne.

Profondément européen, il ne peut cacher son émotion quand l'Union européenne obtient le prix Nobel de la paix en 2012. "Je suis très ému et très heureux", assure-t-il ainsi en larmes à la télévision le 12 octobre 2012. Quand Jean-Marie Le Pen accède au second tour de la présidentielle en avril 2002, Jacques Barrot ne peut retenir sa colère.

Membre du Conseil constitutionnel

En plus de quarante ans de vie politique, Jacques Barrot a occupé tous les postes. En 1995, alors ministre des Affaires sociales d'Alain Juppé, il échoue notamment sur la réforme des retraites. Il était membre depuis quatre ans du Conseil constitutionnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jacques Barrot à Tolède (Espagne) le 21 janvier 2010
Jacques Barrot à Tolède (Espagne) le 21 janvier 2010 (JAVIER SORIANO / AFP)