VIDEO. Fillon veut "mener un projet de redressement le moment venu"

"Naturellement, je reste au sein de ma famille, je n’ai voulu engager aucun contentieux, je veux respecter les militants, pas détruire la foi et l’engagement qui est le leur" a expliqué François Fillon à la presse, ce mardi soir, en sortant de son QG de campagne.

France 2

PRESIDENCE DE L'UMP – "Naturellement, je reste au sein de ma famille, je n’ai voulu engager aucun contentieux, je veux respecter les militants, pas détruire la foi et l’engagement qui est le leur", a expliqué François Fillon à la presse ce mardi soir, en sortant de son QG de campagne où il était venu saluer son équipe.

Le candidat à la présidence de l'UMP, qui a été battu pour quelques dizaines de voix par Jean-François Copé, a ajouté qu'"il ne fallait "pas être inquiet sur [son] avenir politique""Je me suis engagé dans cette élection parce que je pense qu'il y a un rassemblement des Français à opérer pour permettre un redressement national. Je pensais pouvoir le faire à travers la présidence de l'UMP, ça n'a pas été possible pour tout une série de raisons que j'ai d'ailleurs évoquées hier [lundi] soir et notamment des irrégularités, j'en prends acte", a-t-il poursuivi.

Voici un extrait de sa déclaration.

 

 

François Fillon à la sortie de son QG de campagne, mardi 20 novembre.
François Fillon à la sortie de son QG de campagne, mardi 20 novembre. (MAXPPP)