VIDEO. Copé : "Je n'ai pas cédé à la pression, j'ai voulu l'apaisement"

Le président de l'UMP estime que "les choses se débloquent" après l'accord trouvé avec François Fillon sur un nouveau vote en 2013, même si les modalités doivent encore en être définies.

Francetv info

Cette fois, sa "main tendue" a obtenu une réponse positive. Jean-François Copé a trouvé un terrain d'entente avec François Fillon dans la guerre qui secoue l'UMP depuis un mois. Invité d'i-Télé lundi 17 décembre, le président du parti est revenu sur l'accord prévoyant une nouvelle élection du président du mouvement, désormais programmée pour septembre 2013. Mais Jean-François Copé l'assure, il n'a pas "cédé à la pression", il a voulu avant tout "trouver les voies de l'apaisement".

"Je n'ai cessé de le faire depuis le début dans des conditions qui étaient difficiles, clame le maire de Meaux. Ce qui est important c'est qu'on sent que les choses se débloquent." Le président de l'UMP a annoncé qu'il devait revoir François Fillon lundi après-midi, à la veille d'un bureau politique du parti réuni mardi.

Jean-François Copé, le président de l\'UMP, le 17 décembre 2012 à Paris.
Jean-François Copé, le président de l'UMP, le 17 décembre 2012 à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)