VIDEO. Bruno Le Maire brocarde Nicolas Sarkozy sur le mariage pour tous

Samedi, les candidats à la présence de l'UMP se succèdent à la tribune à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour débattre de leurs idées avec les militants. Devant une foule assez hostile, Bruno Le Maire a critiqué Nicolas Sarkozy pour son absence de position sur le mariage des homosexuels.

UMP / FRANCETV INFO

Principal concurrent de Nicolas Sarkozy dans la course à la présidence de l'UMP, Bruno Le Maire, député de l'Eure, s'en est pris à l'ancien chef de l'Etat sur scène, dans le cadre d'un meeting rassemblant à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) les candidats à l'élection. Face à un public qui le siffle régulièrement, Bruno Le Maire, qui n'est pas opposé au mariage pour tous mais à l'adoption pour les couples homosexuels, a clarifié sa position, reprochant à l'ancien chef de l'Etat de ne pas faire de même.

"Ne me reprochez pas d'avoir la même position depuis le début"

"J'ai demandé une réécriture de la loi Taubira pour lever les ambiguïtés sur les questions de fiilation et de procréation médicalement assistée, et pour empêcher la gestation d'autrui, à laquelle je suis totalement opposé, dit-il. Vous n'êtes pas d'accord pour certains, c'est votre droit. Mais ne me reprochez pas d'avoir la même position depuis le début (...) Ne me reprochez pas de ne pas faire comme certains qui expliquent que pour ne pas diviser la famille politique, ils attendront leur élection pour donner leur propre position. Moi je sais quelle est ma position."

Bruno Le Maire fait notamment référence à des propos tenus par Nicolas Sarkozy début novembre, et rapportés par Metronews "Si j'annonce aujourd'hui une position définitive sur le mariage pour tous, je cabre tout le monde, alors que je veux rassembler, a-t-il dit en réponse à une question d'une militante. Je ne veux pas le faire avant d'être président de notre famille." 

Nicolas Sarkozy prend position peu après

Mais le député de l'Eure s'est vu rabrouer quelques heures plus tard par l'intéressé, qui a déclaré lors de ce même meeting qu'il était favorable à l'abrogation de la loi Taubira"La loi Taubira devra être réécrite de fond en comble, abrogée pour en faire une autre", a expliqué l'ancien président de la République devant des militants de la formation Sens commun, une association issue de la Manif pour tous et liée à l'UMP. Il a ensuite proposé de créer deux mariages différents, l'un pour les homosexuels et l'autre pour les hétérosexuels. Une proposition pas vraiment claire, selon les journalistes présents dans la salle. 

Bruno Le Maire donne un discours à Paris, le 4 novembre 2014.
Bruno Le Maire donne un discours à Paris, le 4 novembre 2014. ( PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)