VIDEO. Besancenot : "Le mouvement social se réveille lentement" sous la gauche

L'ancien porte-parole du NPA s'est agacé de la division syndicale, au lendemain du 1er-Mai, au micro d'i-Télé, mais compte sur la mobilisation du 5 mai pour exprimer au gouvernement son opposition. 

I-Télé

Olivier Besancenot, ancien porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), a assuré que le mouvement social "se réveill[ait] lentement". C'est "le calme avant la tempête", a-t-il affirmé jeudi 2 mai, sur i-Télé. Questionné par la chaîne sur la mobilisation modeste du 1er-Mai, le leader trotskiste a admis que c'était "décevant" et s'est dit "un peu en colère de la division syndicale".

"On est en mode diesel, le mouvement ouvrier, le mouvement social se réveille lentement quand un gouvernement de gauche arrive au pouvoir." Il compte toutefois sur la manifestation du 5 mai, même s'il "ne se rallie pas" au Front de gauche, également présent.

Le NPA défilera donc sous son propre drapeau, "celui de l'internationalisme". Cependant, "on peut ne pas être d'accord sur tout, mais taper ensemble", fait-il valoir. L'enjeu, pour la formation d'extrême gauche, c'est de "transformer la marche de Jean-Luc Mélenchon en première grande manif' de la gauche antigouvernementale".

Olivier Besancenot, ex porte-parole du NPA, le 26 février à Paris, lors d\'une manifestation pour régulariser les sans-papiers. 
Olivier Besancenot, ex porte-parole du NPA, le 26 février à Paris, lors d'une manifestation pour régulariser les sans-papiers.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)