Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Appeler des femmes politiques "par leur prénom" est du "sexisme ordinaire", dénonce Marlène Schiappa

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Passation de pouvoir à Bercy : "C'est du sexisme ordinaire, c'est habituel d'appeler des femmes politiques par leur prénom, de les décrire par leur physique " regrette Marlène Schiappa
Article rédigé par
Radio France

La secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes estime que nommer uniquement par leur prénom les femmes politiques est "une mauvaise habitude qu'il faudrait perdre".

Appeler les femmes uniquement par leur prénom est "une mauvaise habitude qu'il faudrait perdre. C'est du sexisme ordinaire", a déclaré mardi 28 novembre sur franceinfo Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes.

"Présomption d'incompétence"

Lors de la cérémonie de passation de pouvoir entre Benjamin Griveaux et sa remplaçante Delphine Gény-Stéphann, samedi 25 novembre à Bercy, à deux reprises, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a souhaité la bienvenue à "Delphine" à Bercy, en omettant son nom de famille. Juste après, il félicite "Benjamin Griveaux" pour sa nomination comme porte-parole du gouvernement. Delphine Gény-Stéphann a donc été privée de son nom de famille.

"C'est habituel que d'appeler des femmes politiques par leur prénom, que de les décrire par leur physique, que d'avoir une présomption d'incompétence alors qu'on a une présomption de compétence quand vous êtes un homme et que vous portez une cravate. C'est tout ce qui fait une part de sexisme", a expliqué Marlène Schiappa.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.