Enquête sur la campagne de Valérie Pécresse : Julien Bayou "a eu raison et l'obligation" de faire le signalement, selon un conseiller régional écologiste

Les investigations pour "détournement de fonds publics" sur la campagne de la candidate LR Valérie Percresse font suite à un signalement de l'écologiste Julien Bayou daté du 19 avril 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une affiche de la candidate Les Républicains à la présidentielle, Valérie Pécresse, le 10 avril 2022. Photo d'illustration. (FRED DUGIT / MAXPPP)

"Il a eu raison. Mais surtout, il a l'obligation légale de le faire", a indiqué mardi 27 septembre sur franceinfo, François Darmerval, conseiller régional du pole écologique de la région Ile-de-France, alors que le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "détournement de fonds publics", sur les conditions dans lesquelles la campagne présidentielle de la candidate Les Républicains Valérie Pécresse a été organisée. Cette enquête a été ouverte après un signalement de Julien Bayou.

franceinfo : Vous êtes conseiller régional à la région Ile-de-France. Julien Bayou a-t-il eu raison, selon vous, de faire ce signalement à la justice ?

François Darmerval : Il a eu raison. Mais surtout, il a l'obligation légale de le faire. Vous savez que tout élu lorsqu'il a connaissance de faits qui sont de nature à pouvoir constituer un crime ou un délit, a l'obligation de rapporter ces faits au procureur. Libre au procureur ensuite de poursuivre. C'est extrêmement important parce que le procureur a besoin de savoir puisque ce sont des fonds publics qui ont été utilisés pour la campagne de Valérie Pécresse. Et Julien Bayou a eu raison de signaler ces faits qui sont un règlement de comptes entre deux personnages emblématiques de la majorité de Valérie Pécresse que sont Babette de Rozières et Patrick Karam.

C'est un contre-feu ce signalement de Julien Bayou pour faire oublier ces difficultés actuelles ?

C'est un acte qui a été fait entre les deux tours de l'élection présidentielle. Babette de Rozières a annoncé la semaine dernière sur son compte Twitter que son livre sur la mauvaise gestion de la région Ile-de-France allait sortir en décembre prochain. Si contre-feu il devait y avoir, je ne sais pas de quel côté il serait. Après, la présomption d'innocence est clairement là. On verra ce que le procureur à en dire, ce qu'il a tiré de ces informations et des informations qu'il pourrait avoir à connaître dans le cadre de cette enquête. Mais c'est très important qu'il y ait une enquête sur ce point.

Il y a aussi l'avocat de Valérie Pécresse, Thibault de Montbrial, qu dit que ce n'est malheureusement pas la première fois que les écologistes utilisent ce genre de méthodes dans le cadre de leur combat contre la majorité en Ile-de-France ?

Je rappelle le rapport accablant de la Chambre régionale des comptes sur la gestion des lycées. C'est quand même assez accablant pour la gestion de Valérie Pécresse. Et elle a toujours dû faire face aux procédures en diffamation, puisqu'elle s'est permise d'attaquer un magistrat de la chambre régionale des comptes lorsque celui-ci avait produit un rapport sur sa gestion. Donc, il faut regarder les faits. Aujourd'hui, on a juste une région qui est mal gérée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Valérie Pécresse

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.