Cet article date de plus de neuf ans.

"Un style, cela s'imprime au fur et à mesure", pour François Hollande

Le président a accordé un entretien au "Monde". Il prône la concertation, malgré les critiques sur son attentisme. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président François Hollande au Royaume-Uni, avant une conférence de presse avec le Premier ministre britannique David Cameron, le 6 septembre 2012. (BEN STANSALL / AFP)

POLITIQUE - "Il faut de la constance. Un style, cela s'imprime au fur et à mesure." Dans un entretien au Mondesamedi 8 septembre, François Hollande s'exprime notamment sur sa conception de la présidence.

"Ça n'est pas simple. Si je suis lointain, on dit: 'Il est hautain.' Si je suis réactif, on dit: 'Il fait du Sarkozy.' Si je prône le compromis, on dit: 'Il est hésitant.' Et quand je suis à l'étranger, on dit: "Mais il ne s'occupe pas de nous!'", confie le président de la République. Et d'ajouter : "Je ne veux pas être comme le bouchon au fil de l'eau: changer, passer d'un état à un autre".

Interrogé sur la vague de critiques de la presse, il répond que les magazines "qui sont de droite ne vont pas dire du bien de la gauche, ceux qui sont de gauche veulent montrer qu'ils sont indépendants, et tous ont avant tout un bon sens commercial".

Quant aux reproches sur son attentisme, il juge que "dans cette période marquée par la montée des prix, les plans sociaux et la hausse du chômage, la chronologie des Français ne correspond pas à celle de l'action gouvernementale". Malgré tout, il estime qu'il a "eu raison de faire prévaloir une démarche de concertation plutôt qu'une accumulation de décisions heureuses ou malheureuses.".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.