Un militant UMP traite les Roms de "vermine" sur Twitter

Le jeune homme a provoqué un tollé en postant vendredi des tweets racistes.

Un militant UMP a déclenché un tollé après avoir publié des messages jugés racistes, le 24 août 2012, sur Twitter.
Un militant UMP a déclenché un tollé après avoir publié des messages jugés racistes, le 24 août 2012, sur Twitter. (EYEPRESS NEWS / AFP)

POLITIQUE – Ce militant UMP s’est quelque peu lâché sur le réseau social Twitter. Mehdy Mikkiche, président-fondateur du Club Citoyen 28 et originaire de Saint-Lubin-des-Joncherets (Eure-et-Loir), s’est illustré vendredi 24 août en rédigeant trois tweets polémiques, effacés depuis, qui ont rapidement déclenché un flot de réactions. Le jeune militant s’est ensuite excusé dans un communiqué publié sur son site.

"Les Roms nous polluent"

Après avoir été témoin d'un vol qu'il attribue à des Roms, Mehdy Mikkiche s'en émeut sur le réseau. Un collaborateur parlementaire du PS lui objecte alors qu’il est difficile de reconnaître visuellement les Roms. Réponse de l'intéressé :

Capture d\'écran réalisée par FrequenceESJ.com.
Capture d'écran réalisée par FrequenceESJ.com. (FREQUENCEESJ.COM)

Quelques instants après, il persiste et signe :

Capture d\'écran réalisée par FrequenceESJ.com.
Capture d'écran réalisée par FrequenceESJ.com. (FREQUENCEESJ.COM)
 
Il s'en prend ensuite à l'université d’été du Parti socialiste, organisée à La Rochelle (Charente-Maritime) durant le week-end. En écho au procès du tueur norvégien Anders Behring Breivik, il écrit :

Capture d\'écran réalisée par FrequenceESJ.com.
Capture d'écran réalisée par FrequenceESJ.com. (FREQUENCEESJ.COM)
 
En juillet 2011, le tueur avait abattu de sang-froid 69 jeunes travaillistes réunis en camp d’été sur l’île d’Utoya. Il a finalement été condamné à 21 ans de prison, la peine maximale en Norvège. Ce parallèle de mauvais goût est bientôt repéré par les étudiants en journalisme du site FréquenceESJ.com.

Polémique sur les réseaux sociaux

Le week-end n'a pas éteint la polémique. Lundi 27 août, de nombreux utilisateurs continuent de dénoncer ces propos :

 


Des militants et sympathisants de droite ont eux aussi critiqué Mehdy Mikkiche. 

 
Le site du quotidien L'Echo républicain précise que "Mehdy Mikkiche est un habitué des coups d’éclat et des initiatives qui embarrassent ses amis politiques de l’UMP". 

C'était de l'humour, se défend Mikkiche

Le jeune homme a expliqué au journal qu'il voulait "simplement faire de l'humour en imaginant que Breivik deviendrait complètement fou si on l'envoyait au milieu de socialistes français particulièrement incompétents". Quant aux tweets sur les Roms, il s'en explique sur son site "Par le terme 'vermine' il fallait donc comprendre 'délinquance' et nullement autre chose. Le détournement de mes propos afin de créer une polémique inutile est regrettable et intolérable."

Mais cette explication risque de ne pas dissiper le malaise, y compris dans les rangs de l'UMP. "Le responsable des Jeunes sarkozystes m'a conseillé d'arrêter d'entretenir la polémique sur la toile", explique Mehdy Mikkiche à L'Echo républicain.