Cet article date de plus de neuf ans.

Un maire du Gard baisse ses indemnités pour embaucher un chômeur

Le maire de Saint-Florent-sur-Auzonnet, un village du Gard de 1 150 habitants, a décidé de renoncer à 30% de son indemnité pour embaucher un agent de cohésion sociale chargé des personnes âgées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

"Si nous n'avions pas fait abandon de ces indemnités, nous n'aurions pas recruté cet agent." Gérard Catanèse vient de faire un geste rare en politique. Le maire de Saint-Florent-sur-Auzonnet, un village du Gard de 1 150 habitants, a décidé de renoncer à 30% de son indemnité (soit 400 euros) pour embaucher un jeune au service des anciens de la commune en tant qu'agent "de cohésion sociale". Les élus du conseil municipal ont également suivi cette décision, comme le raconte RTL mercredi 8 février.

Embauché comme fonctionnaire municipal à temps plein, cet agent s'occupe de 53 personnes âgées du village. "Un travail qui consiste à aller chercher des médicaments, faire des courses, sortir les poubelles...", explique la radio. En l'absence de l'employé, ce sont les élus qui se chargent de ces tâches.

"Un sacrifice ? Non, c'est la solidarité rurale, sociale (...) que nous avons estimée nécessaire, commente Gérard Catanèse. J'aimerais que cet exemple soit suivi par beaucoup d'autres. Chacun est libre de faire ce qu'il veut. Si nous, nous le faisons, d'autres peuvent le faire."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.