VIDEO. UMP : pour Nicolas Sarkozy, tout reste à faire

Plusieurs obstacles se dressent sur le chemin de Nicolas Sarkozy : rassembler un parti profondément divisé, lui redonner une identité et sortir des problèmes financiers. Le point avec France 2.

France 2

Si Nicolas Sarkozy a été réélu sans surprise à la tête de l'UMP samedi 29 novembre, il doit désormais faire face à plusieurs défis. Il doit reconstruire son parti, l'UMP, dont il a d'ores et déjà prévu de changer le nom pour symboliser le changement. Le parti est également criblé de dettes, près de 74,5 millions d'euros de déficit au 30 juin dernier. L'ex-chef de l’État devra également donner une véritable orientation politique au parti alors que depuis deux ans maintenant chacun joue en solo.

"C'est à lui maintenant de prendre l'initiative"

L'UMP est profondément divisé. Pour s'imposer, Nicolas Sarkozy devra rassembler les différentes personnalités et sensibilités. Il affirme compter sur chacun des responsables de l'UMP pour reconstruire un parti puissant, mais les premiers couacs ne se sont pas fait attendre. François Fillon a en effet déjà prévenu par communiqué que "l'union n'est pas la soumission". Quant à Alain Juppé, il attend de Nicolas Sarkozy "qu'il rassemble, qu'il apaise d'abord, parce qu'il y a eu des tensions incontestables (...). Ce n'est pas dans le conflit interne qu'on peut faire avancer les choses, il faut apaiser et il faut rassembler donc c'est à lui maintenant de prendre l'initiative", prévient-il. Une tache difficile pour Nicolas Sarkozy qui doit aussi composer avec une opinion qui lui est parfois défavorable.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, lors du meeting de Sens commun à Paris, le 15 novembre 2014.
L'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, lors du meeting de Sens commun à Paris, le 15 novembre 2014. (DOMINIQUE FAGET / AFP)