Cet article date de plus de six ans.

Vidéo L'UMP pouvait-elle payer l'amende de Nicolas Sarkozy ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le parti de Nicolas Sarkozy a réglé à sa place l'amende infligée à l'ancien président pour ses dépenses excessives lors de la campagne de 2012. Une équipe de France 2 s'est penchée sur la légalité de cet acte.

Qui devait payer les 363 000 euros d'amende ? Nicolas Sarkozy a écopé de cette sanction financière pour avoir dépassé, en tant que candidat à la présidentielle de 2012, le plafond de dépenses autorisé. C'est l'UMP qui a versé la somme.

Le parti a demandé conseil à Me Philippe Blanchetier avant de passer à l'acte. Il lui a donné son feu vert. Quand Bercy reçoit le chèque, le ministère procède également à des vérifications légales, qui vont dans le même sens.

Changement de direction à l'UMP

Mais entre-temps, il y a du changement à la tête de l'UMP. Jean-François Copé est remplacé par un triumvirat composé de François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé. La nouvelle direction souhaite que le code électoral soit appliqué à la lettre et dénonce la mesure visant à régler l'amende de Nicolas Sarkozy.

Didier Maus, constitutionnaliste, juge lui aussi que l'action de l'UMP ne respectait pas la loi : "Le conseil constitutionnel a très bien dit, dans sa décision du 4 juillet 2013, qu'il s'agissait d'une sanction. Une sanction, normalement, c'est payé par la personne qui est sanctionnée, ce n'est pas payé par un tiers".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.