NKM, nouvelle candidate à la primaire de l'UMP en 2016 ?

C'est ce qu'affirme Europe1.fr. Mais son équipe, contactée par francetv info, ne confirme pas. 

Nathalie Kosciusko-Morizet répond aux questions de journalistes lors d\'une conférence de presse, le 20 mai 2015, à Paris. 
Nathalie Kosciusko-Morizet répond aux questions de journalistes lors d'une conférence de presse, le 20 mai 2015, à Paris.  (MICHAEL BUNEL / NURPHOTO / AFP)

"J'y vais, de toute façon." Nathalie Kosciusko-Morizet se lance dans la course de la primaire UMP en vue de l'élection présidentielle de 2017. C'est ce qu'affirme Europe 1.fr, mardi 26 mai. Selon la radio, c'est désormais officiel : la numéro 2 du parti est bel et bien candidate à la primaire UMP en 2016. Une décision que ne confirme pas son équipe, contactée par francetv info : "Pour elle, la primaire n'est pas une question de 2015."

Incarner une droite "moderne et ouverte"

Pourtant, selon la radio, la députée de l'Essonne et numéro 2 de l'UMP a annoncé sa décision à Nicolas Sarkozy, actuel président du parti, lors d'un rendez-vous tendu. "C'était chaud", aurait-elle indiqué à Europe 1, alors que l'UMP tient son congrès samedi.

Si l'élue parisienne s'est décidé à sauter le pas, c'est qu'elle ne se reconnaît ni dans la ligne défendue par Nicolas Sarkozy, ni dans celle d'Alain Juppé et encore moins dans celle de Bruno Le Maire, qu'elle juge trop conservateur. A l'inverse, elle souhaite plutôt incarner et défendre une droite "moderne et ouverte" face à ces rivaux masculins.