Cet article date de plus de sept ans.

Guerre des bureaux à l'UMP entre Laurent Wauquiez et NKM

Le numéro trois dans la nouvelle organisation du parti a notamment fait mesurer les deux pièces pour vérifier qu'elles avaient bien la même superficie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nathalie Kosciusko-Morizet et Laurent Wauquiez, respectivement numéro 2 et numéro 3 de l'UMP.  (JOEL SAGET / AFP)

Après la guerre des chefs, la guerre des bureaux. Pour vérifier qu'il n'avait pas un bureau plus petit que celui de la vice-présidente de l'UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, Laurent Wauquiez, son nouveau secrétaire général, a fait mesurer le sien, au siège du parti, rue Vaugirard, à Paris.

La scène est racontée par Hugues Anselin, chef de cabinet du directeur général de l'UMP, Frédéric Péchenard, dans le Canard enchaîné, mercredi 17 décembre. Il "a fallu aller mesurer les deux pièces pour prouver à Wauquiez qu'elles avaient rigoureusement la même superficie". Une anecdote démentie par le député UMP Eric Ciotti, invité mercredi sur RTL. 

Et maintenant l'emplacement ? 

Déjà, un premier bras de fer "immobilier" avait eu lieu entre la numéro 2 et le numéro 3 de l'UMP. Le 8 décembre dernier, Nathalie Kosciusko-Morizet avait ainsi réussi à récupérer le bureau de l'ex-numéro 2 de Copé, la députée Michèle Tabarot, à la place du nouveau secrétaire général de l'UMP, Laurent Wauquiez.

Pour autant, si Laurent Wauquiez peut être rassuré sur la taille de son bureau, son emplacement poserait problème. Toujours selon le Canard enchaîné, le numéro 3 a été obligé de s'installer dans une pièce proche de l'ascenseur de service, moins bien placée que le bureau de NKM, qui est lui tout proche de l'ascenseur principal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers UMP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.