Cet article date de plus de neuf ans.

UMP : François Fillon lève le voile sur son programme

Fin des 35 heures, formation des chômeurs... Le candidat à la présidence de l'UMP lance plusieurs pistes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ancien Premier ministre, François Fillon, le 9 juillet 2012 près d'Orléans (Loiret). (ALAIN JOCARD / AFP)

SUCCESSION A L'UMP - François Fillon avait officiellement annoncé sa candidature à la présidence de l'UMP le 30 juin. Mais depuis, on avait peu entendu les partisans de l'ex-Premier ministre développer des éléments de programme. C'est désormais chose faite. Le nouveau député de Paris dévoile un programme de "réformes radicales" dans Le Point à paraître jeudi 23 août. En voici les grandes lignes.

La fin des 35 heures

"Depuis dix ans, nous avons essayé toutes les formes d'assouplissement", affirme François Fillon, qui pose à présent la question de la suppression des 35 heures "sans tabou". A la place, il souhaiterait que le temps de travail soit négocié entreprise par entreprise.

Augmenter le temps de travail des fonctionnaires

Cette mesure a été, selon lui, "un élément-clé du redressement de l'Allemagne". En contrepartie, les fonctionnaires verraient leurs salaires revalorisés.

Soumettre les indemnités chômage à une formation

"L'indemnisation doit être liée à la formation, et non au chômage. Il s'agit de positiver, que les périodes d'interruption de travail ne soient pas vécues comme un déclassement, mais comme un temps mis à profit pour se former", propose François Fillon. Une mesure très proche de celle évoquée par Nicolas Sarkozy durant sa campagne pour l'élection présidentielle.

Supprimer l'acquisition automatique de la nationalité

François Fillon reprend une idée de Charles Pasqua, qui en son temps voulait mettre fin à l'acquisition automatique de la nationalité française pour les enfants de parents étrangers. L'ancien Premier ministre souhaite donc que ces enfants fassent eux-mêmes la démarche de demander la nationalité française à l'âge de 18 ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.