Cet article date de plus de dix ans.

Traité européen : Jean-Luc Mélenchon met la pression sur les députés socialistes

Mardi 21 février, Jean-Luc Mélenchon était invité des "4 Vérités" sur France 2. Cet après-midi, l'Assemblée nationale doit examiner le mécanisme européen de stabilité (MES). Le candidat du Front de gauche met la pression sur les députés socialistes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Mélenchon (AFP)

Mardi 21 février, Jean-Luc Mélenchon était invité des "4 Vérités" sur France 2. Cet après-midi, l'Assemblée nationale doit examiner le mécanisme européen de stabilité (MES). Le candidat du Front de gauche met la pression sur les députés socialistes.

Cet après-midi, l'Assemblée nationale va discuter, en procédure accélérée, du projet de loi autorisant la ratification du traité instituant le mécanisme européen de stabilité.

Les députés socialistes devraient s'abstenir. Une position qui ne satisfait pas Jean-Luc Mélenchon. Le candidat du Front de gauche, invité des "4Vérités" sur France 2, mardi 21 février au matin, met la pression sur le candidat du PS qui est également député de Corrèze.

"Hollande veut renégocier les traités européens. Tant mieux, mais qu'il commence par dire non", déclare M. Mélenchon. "Si les socialistes votent non, ils seront libres pour renégocier les traités", ajoute-t-il. M. Mélenchon donne surtout rendez-vous pour la discussion au Sénat où la gauche est majoritaire.

Pour le député européen du Front de gauche, l'abstention n'est pas la solution. "Je ne crois pas que François Hollande mente. Mais il se trompe et ne comprend pas le rapport de force", explique M. Mélenchon.

"Il faut une seule ligne et une seule. Si François Hollande est élu, il est inenvisageable que la position soit oui, non ou l'abstention. Moi si je suis élu, j'irai voir les Allemands pour dire que ce n'est pas possible", promet-il.

"Tout ceux qui votent oui seront partie prenante du plan d'austérité de l'Europe", menace M. Mélenchon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.