Suède : sous la pression de l’extrême-droite

Tous les regards sont tournés ce dimanche 9 septembre vers la Suède où ont lieu les élections législatives. Les bureaux de vote eux, s’apprêtent à fermer.

France 3

En direct de Stockholm, en Suède, dans le 19/20 de France 3, le journaliste Pascal Verdeau revient sur l’enjeu de ce scrutin. "Quels que soient les résultats dans la soirée, les populistes suédois vont pavoiser tout simplement parce que depuis 15 ans, ils doublent leur score à chaque élection", explique Pascal Verdeau.

20% attendus pour les nationalistes

Et le journaliste de préciser : "En 2014, ils avaient recueilli près de 13% des suffrages et là, les sondages leur donnent environ 20% de voix et surtout, ils ont réussi à imposer leur agenda politique à travers ce vote plébiscite pour ou contre l’accueil et l’intégration des migrants. En résumé, on peut dire qu’il existe ici deux grands blocs. Un bloc de gauche, un bloc de droite qui fait 40% de voix. Et l’on sait déjà que les sociaux-démocrates au pouvoir qui gouvernent ce pays depuis des décennies vont perdre des plumes. Si les nationalistes xénophobes réussissent à faire 20%, ils seront un peu les faiseurs de roi."

Le JT
Les autres sujets du JT
Des élections législatives se tiennent dimanche 9 septembre en Suède.
Des élections législatives se tiennent dimanche 9 septembre en Suède. (JONATHAN NACKSTRAND / AFP)