Soupçons autour du recrutement du fils de Le Drian par une filiale de la Caisse des dépôts

Selon "Libération", le président du directoire de la Société nationale immobilière est soupçonné d'avoir voulu préserver son fauteuil en recrutant Thomas Le Drian, fils du ministre Jean-Yves Le Drian.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en conférence de presse au Pentagone, à Arlington (Etats-Unis), le 24 janvier 2014.
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en conférence de presse au Pentagone, à Arlington (Etats-Unis), le 24 janvier 2014. (GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le CV du nouveau venu est encore peu fourni au regard de ses responsabilités. Thomas Le Drian, le fils du ministre de la Défense, a été embauché par André Yché, président du directoire de la Société nationale immobilière (SNI), indique Libération (article payant), lundi 27 janvier. Selon le quotidien, l'homme est soupçonné d'avoir organisé ce recrutement pour conserver la tête de l'organisme, qui gère 275 000 logements sociaux.

Thomas Le Drian a été bombardé "chargé de mission auprès du président du directoire" de la SNI, "directeur du contrôle de gestion d’Efidis", l’une des principales sociétés du groupe, et membre du comité exécutif de la SNI. D'importantes fonctions à seulement 29 ans, et ce malgré peu d'expérience et un diplôme d'une école de commerce à la réputation moyenne, estime Libération.

Pas de commentaire du ministre

Ce recrutement est une façon pour André Yché d'"assurer ses arrières, montrer qu’il sait rendre des services", raillent des cadres de la SNI dans le quotidien. Car l'homme s'est beaucoup inquiété pour son fauteuil après l'arrivée des socialistes au pouvoir, lui qui s'était beaucoup rapproché de Nicolas Sarkozy pendant son quinquennat.

La nomination de Thomas Le Drian met en avant les liens tissés par André Yché avec le nouvel exécutif, juge Libération. En juillet, Jean-Yves Le Drian lui avait remis personnellement l'ordre du mérite, six mois avant la nomination de son fils. Seule une porte-parole de la SNI a réagi, justifiant la nomination de Thomas Le Drian par son travail, pendant un an, sur "la constitution d'une communauté du logement à la Caisse des dépôts".