Panthéon : le temple des grandes gloires de la République

À la veille de l'entrée de Simone Veil au Panthéon, retour sur l'histoire de ce monument consacré aux gloires de la République.

France 2

Le Panthéon est d'abord un lieu de culte, décidé par Louis XV en 1744. Le roi tombe gravement malade et promet de bâtir une nouvelle église en cas de guérison. À la Révolution, en 1791, le Panthéon devient un temple laïque pour honorer les héros de la nation, arborant l'inscription : "Aux grands hommes, la patrie reconnaissante".

Seulement quatre femmes

Mais ce n'est qu'en 1895, à la mort de Victor Hugo, que le Panthéon devient définitivement lieu d'accueil des grandes gloires républicaines. Sur les 300 places du Panthéon, 76 sont occupées, dont seulement quatre femmes. Sous Napoléon, 43 personnes y sont entrées, dont 23 militaires. À quatre reprises, des personnalités sont sorties du Panthéon, notamment Miabeau. Depuis 1958, c'est le président de la République qui décide seul des personnalités honorées. Mitterrand avait particulièrement usé de ce pouvoir, avec sept entrées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Simone Veil fera son entrée au Panthéon, aux côtés de son mari, dimanche 1er juillet.
Simone Veil fera son entrée au Panthéon, aux côtés de son mari, dimanche 1er juillet. (THOMAS SAMSON / AFP)