Saint-Étienne : un Conseil municipal sous la tempête

Publié
Saint-Étienne : un Conseil municipal sous la tempête
Article rédigé par
H. Capelli, E. Sizarols, C. Beauvalet - France 3
France Télévisions

Depuis des semaines, Saint-Étienne est secouée par une affaire présumée de chantage à la sextape. Le maire, Gaël Perdriau, est soupçonné d’y avoir participé. L’élu était sous pression lors du Conseil municipal, lundi 26 septembre.

Lundi 26 septembre, le maire (Les Républicains) de Saint-Étienne (Loire), Gaël Perdriau, est arrivé au Conseil municipal sur la pointe des pieds, avec la mine grave. Il est soupçonné de chantage à la vidéo intime sur son ancien premier adjoint. Il s’est défendu dès le début de la séance et a reproché à ses opposants de gauche d’instrumentaliser l’affaire. Gaël Perdriau n’entend pas laisser sa place de maire de la ville. Très vite, la tension est montée.

La gauche a quitté le Conseil

Dans sa propre majorité, certains ne comprennent pas son entêtement. La gauche a quant à elle fini par quitter la salle du Conseil. Dans le même temps, des dizaines de manifestants étaient présents devant l’Hôtel de ville, appelant à la démission de l’élu. Pour l’heure, Gaël Perdriau n’envisage pas de démissionner de ses fonctions ni à la ville ni à la métropole de Saint-Étienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.