Cet article date de plus de quatre ans.

Assemblée : le projet de loi de moralisation de la vie politique adopté

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Assemblée : le projet de loi de moralisation de la vie politique adopté
Article rédigé par
France Télévisions

Après 50 heures de débat houleux, le projet de loi de moralisation de la vie politique a finalement été adopté en première lecture à l'Assemblée nationale.

Après une semaine chaotique et plus de 50 heures de débat, le projet de loi de moralisation de la vie politique a été adopté à une large majorité dans la nuit de vendredi à samedi 29 juillet. Restaurer la confiance dans la vie politique, c'était une promesse d'Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle, marquée par les affaires.

Le projet de loi préparé par François Bayrou avant qu'il ne démissionne prévoit donc l'interdiction des emplois familiaux et la suppression de la réserve parlementaire : cette enveloppe de 130 000 euros par an allouée à chaque élu. Des mesures débattues dans un climat houleux à l'Assemblée. Imprécisions, amateurisme, les critiques de l'opposition se sont multipliées.

Des points encore flous

Prévention des conflits d'intérêts, financement de la vie politique, le projet de loi est dense, mais certains points restent flous, notamment sur l'instauration de notes de frais pour les élus.

Mardi, députés et sénateurs devraient trouver une version commune à ce texte, mais pour autant, l'image de ce premier débat et loin d'être exemplaire. À l'avenir, Emmanuel Macron souhaite voir ses troupes plus offensives à l'Assemblée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Réserve parlementaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.