VIDEO. Remaniement : pour Louis Gallois, "les chefs d'entreprise ne font pas des bons ministres"

"Il faut connaître les codes de la politique et ce n'est pas en étant chef d'entreprise que vous apprenez les codes de la politique", a-t-il expliqué, lundi, sur France info.

Cette vidéo n'est plus disponible

Louis Gallois, commissaire général à l'investissement, et auteur, en 2012, d'un rapport sur la compétitivité à destination du gouvernement, a-t-il été tenté par une entrée dans l'équipe de Manuel Valls ? "La question ne se pose pas. J'ai été vingt-trois ans chef d'entreprise et les chefs d'entreprise ne font pas des bons ministres, a-t-il déclaré, lundi 7 avril, sur France info. Mais il y a d'excellentes exceptions", a-t-il nuancé.

Son arrivée dans l'exécutif jugée plausible

"Il faut connaître les codes de la politique et ce n'est pas en étant chef d'entreprise que vous apprenez les codes de la politique", a-t-il également expliqué.

De nombreux commentateurs politiques jugeaient plausible l'entrée de Louis Gallois au sein de l'exécutif. Certains le voyaient à Matignon, d'autres à Bercy. Grand patron marqué à gauche, il aurait renforcé le virage libéral de François Hollande, critiqué par l'aile gauche du PS.

Louis Gallois, commissaire général à l\'investissement, à Paris, le 18 mars 2014.
Louis Gallois, commissaire général à l'investissement, à Paris, le 18 mars 2014. (ERIC PIERMONT / AFP)